Fédération PS de la Charente Maritime
Fédération PS de la Charente Maritime

La réforme de l’enseignement au service de la réussite des élèves

Le par

Le changement dans les rythmes scolaires interviendra pour 31% des élèves scolarisés dans les écoles de Charente-Maritime. Cette information a été donnée par le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN, nouvelle dénomination de l’inspecteur d’Académie) lors du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale du 5 avril 2013.

Concrètement les 24 heures d’enseignement hebdomadaire seront réparties non plus sur quatre journées mais bien sûr quatre jour et demi. C’est la fin de la journée scolaire la plus longue d’Europe pour le tiers des élèves de la Charente-Maritime, qui travailleront une heure de moins chaque après-midi et pour la plupart d’entre eux se retrouveront avec leurs enseignants, dans leur classe, le mercredi matin.

C’est une nouvelle politique qui remet la pédagogie au cœur du système scolaire.

Cette avancée importante pour une nouvelle organisation du travail scolaire, où la pédagogie reprendra toute la place qu’elle avait perdue avec l’organisation actuelle, sera renforcée avec la création des postes de maîtres supplémentaires dans certaines écoles pour lutter plus efficacement contre l’échec scolaire.

Ces maîtres en plus, labellisés « maîtres animateurs lecture » vont renforcer dès la rentrée 2013 les équipes pédagogiques dans certains établissements scolaires de la Charente-Maritime et prendre en charge les enfants en difficultés scolaires d’une manière plus efficace.

C’est aussi la fin systématique des fermetures de postes budgétaires d’enseignants qui ont durement affecté le fonctionnement de l’école d’une manière générale dans notre Département comme en France depuis plusieurs années et notamment avec la suppression de maîtres spécialisés du RASED.

C’est aussi et surtout, avec la loi sur la refondation de l’école, la création des ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation) qui permettra aux jeunes enseignants d’apprendre le métier de professeur et d’être formés avant d’être en fonction en face de leurs élèves.

Enfin, c’est la scolarisation des enfants de moins de trois ans, autre innovation importante dès la rentrée prochaine, qui donnera aux plus petits les meilleures chances de réussite dans leur scolarité future, dans une école Républicaine où la pédagogie va retrouver toute sa place pour lutter contre l’échec scolaire à l’école primaire et donner les meilleures chances de réussite à l’entrée au Collège.

La Charente-Maritime ne doit en aucun cas négliger sa jeunesse !

Thierry JULLIEN

Maire – Conseiller général de Montlieu-la-Garde

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias